3 assurances indispensables pour les travailleurs autonomes

de | 11 mai 2018

Vous souhaitez quitter votre job pour devenir travailleur autonome ? Pour réaliser cela, il est important de se prémunir contre les aléas de la vie en étant bien assuré. Face à la diversité des assurances, il peut être difficile de faire un choix. Découvrons trois types d’assurance nécessaires aux travailleurs autonomes.

L’assurance invalidité pour protéger votre revenu en cas d’incapacité de travail

Encore appelée assurance salaire, l’assurance invalidité permet au travailleur autonome de percevoir un revenu tout au long de sa période d’inactivité. Ce revenu est bien entendu moins élevé que celui qui est perçu en période d’activité. L’assurance invalidité a pour objectif de protéger le travailleur lorsque son état de santé l’empêche de pratiquer l’activité qui lui procure son revenu.

Les prestations sont fournies sur une période plus ou moins longue et sont basées sur le salaire ou les dividendes. Les fiscalistes et de nombreux assureurs ont tendance à recommander en priorité l’assurance invalidité aux travailleurs autonomes. En effet, assurer ses revenus par une assurance invalidité est le meilleur moyen de se protéger face au pire.

L’assurance santé pour protéger votre santé et votre entreprise

L’assurance santé est également indispensable aux travailleurs autonomes. En souscrivant à cette assurance, vous ne serez jamais sans moyen lorsque vous vous présenterez devant votre médecin. L’assurance santé couvre de nombreux services comme la prise en charge des services dentaires, d’optométriste ou la prise en charge des médicaments sur ordonnance. Si votre compagne bénéficie d’une assurance santé de son employeur, nous vous conseillons d’ajouter tout simplement votre nom au lieu de souscrire à une assurance individuelle. Ainsi, vous économiserez de l’argent.

Certaines assurances maladie sont parfaitement adaptées à la situation des travailleurs autonomes. Les assurances maladie fondées sur le diagnostic médical de maladies graves versent un capital à la place d’un revenu de compensation. Ce capital vous permettra de gérer votre période de guérison. Vous pouvez utiliser cet argent pour compenser votre absence au travail en recrutant un employé.

L’assurance vie pour éviter les problèmes financiers à votre décès

L’assurance vie n’est pas prioritaire en début d’activité. Cependant, ce type d’assurance deviendra indispensable à la longue, surtout si le travailleur autonome a des personnes à sa charge. Il est préférable de se procurer l’assurance vie pour huit à dix fois la somme totale du revenu annuel du travailleur autonome. N’oubliez pas de toujours réévaluer votre assurance vie à chacune des étapes importantes de votre vie.

Le travailleur autonome doit toujours examiner ses besoins et faire la différence entre ses besoins à titre professionnel et personnel. Tôt ou tard, il sera amené à se procurer une assurance. En souscrivant à l’une de ces assurances, vous aurez plus de contrôle sur votre avenir. Le plus important est de se procurer une assurance capable de protéger le travailleur autonome et sa famille tout au long de sa vie.