Comment fabriquer un poulailler traditionnel ?

de | 30 septembre 2017

Vous désirez vous lancer dans l’élevage des poules et pour ce faire, vous avez choisi de construire vous-même votre poulailler traditionnel ? Retrouvez ici les différentes étapes pour y parvenir. L’épanouissement des poules et un rendement efficace dans la production de leurs œufs sont conditionnés par un milieu de vie résistant, propre, sec et aéré. 

L’emplacement du poulailler

On doit soigneusement choisir l’emplacement du poulailler. Il doit être situé à l’abri des vents forts et son espace extérieur doit être suffisamment grand et clôturé afin que les poules s’y promènent librement sans courir le risque des attaques de prédateurs. En outre, le poulailler doit être pratique, facile d’accès et facile d’entretien afin de rende la tâche aisée aux aviculteurs qui s’occuperont quotidiennement des poules et pour leur permettre de ramasser les œufs sans encombre.

Par ailleurs, le confort des poules est aussi un critère déterminant pour la réussite de l’élevage. Cela concerne essentiellement les accessoires qui serviront à meubler le poulailler : la mangeoire, l’abreuvoir, le pondoir. On doit s’assurer que ceux-ci soient en nombre suffisant pour satisfaire les poules.

A titre d’illustration, pour trois unités de poules, on peut prévoir au moins 2 pondoirs, un abreuvoir et une mangeoire. Pour déterminer le nombre des accessoires qui conviendraient, on peut procéder par règle de trois. En outre, le confort des poules passe également par l’espace mis à leur disposition. Normalement, il faut prévoir 1 mpour chaque unité de poule.

Enfin l’on doit s’assurer d’une bonne régulation de la température et l’hygrométrie dans le poulailler. Pour ce faire, les structures en bois naturel ou aggloméré avec un traitement de produit hydrofuge sont les plus conseillées. Cependant, vous pouvez opter pour d’autres types matières.

Le choix des matériaux de construction

Pour construire son poulailler lui-même, l’éleveur a le choix entre plusieurs types de matériaux. Il peut opter pour un poulailler en bois, un poulailler en parpaing ou un poulailler en béton. Toutefois, le choix d’une matière en bois, en plus d’être écologique et isolant, a aussi l’avantage d’être facile à travailler en comparaison avec les autres matières. Ainsi, on doit veiller à soigner les petits détails afin de garantir un niveau de sécurité élevé et une santé optimales aux poules. Pour ce faire, il faut travailler le bois de manière à ce qu’il ne soit pas nocif aux poules et stabiliser la température interne du poulailler afin qu’elle leur convienne (mettre un isolant en période d’hiver pour garder les poules au chaud).

Par ailleurs, si vous optez pour une matière en béton ou en parpaing, vous devez vous assurer que la structure qui sert de support à la charpente soit assez résistante. L’avantage du béton est son niveau élevé de sécurité et sa longue durée d’amortissement comparé au bois. Toutefois, on ne doit pas oublier d’installer une ouverture qui servira d’aération en période estivale.

Les éléments essentiels pour lancer la construction de son poulailler

Avant d’entamer un processus de construction d’un poulailler, on doit réunir un certain nombre d’éléments. Il s’agit principalement du plancher, du toit, des trappes, de l’enclos, de la grille de ventilation, de la charnière, des vis et des boulons. 

Les divers accessoires

Certains accessoires sont nécessaires dans l’abri des poules pour satisfaire leurs divers besoins. Ainsi, il faut prévoir des mangeoires qui leur permettront de recevoir les aliments pour leur nutrition. Ces mangeoires doivent être en nombre suffisant et régulièrement nettoyés pour garantir aux poules bien-être et santé.

Cependant, si vous ne disposez pas d’assez d’espace dans votre poulailler, vous pouvez choisir des mangeoires de type large. Ensuite, il faut prévoir des abreuvoirs pour recevoir l’eau. Il ne faut pas oublier les gallinacés et les pondoirs pour rendre aisée et sécurisée la récolte des œufs.

Le plan à adopter

Pour concevoir le plan de votre poulailler, deux possibilités s’offrent à vous. La première consiste à adapter un plan préétabli disponible dans un livre ou sur internet. La seconde possibilité est de faire vous-même votre plan en vous basant sur des calculs et des croquis. Cependant, quelle que soit l’option que vous adoptez, vous devez vous appuyer sur 3 différents paramètres. Il s’agit de :

  • La dimension et la surfaces : il faut prévoir le maximum de superficie possible et s’assurer que la taille du poulailler conviendra au nombre de poule qui y habiteront. En outre, la hauteur du poulailler doit être choisie de manière à faciliter le nettoyage et la collecte des œufs.
  • Les ouvertures du poulailler : une ventilation, un grillage et/ou un filet permettront de garantir le bien-être des poules, surtout en période de forte chaleur.

Construire son poulailler soi-même n’est pas chose difficile, il suffit d’un peu de connaissance pratique, quelques bons outils et le tour est joué.