Déclaration fiscale : les erreurs les plus coûteuses

de | 13 juillet 2018

Chaque année, certains contribuables commettent des erreurs courantes qui peuvent être coûteuses en matière de déclaration fiscale. La déclaration fiscale est une démarche qui consiste pour le contribuable, qui peut être un particulier comme une entreprise, à fournir tous les renseignements nécessaires concernant ses revenus, déductions et crédits par le remplissage d’un document permettant à l’administration fiscale de calculer sa part d’impôt à verser. Ainsi, vous contribuez à l’équité fiscale et participez, selon votre situation, au financement des services offerts à la collectivité, notamment dans les secteurs de l’éducation, de la santé et des services sociaux. En fournissant des renseignements inexacts ou incomplets, vous vous exposez à des pénalités et vous êtes passible de poursuites pénales. C’est pourquoi, dans cet article, nous allons vous citer cinq de ces erreurs courantes à ne pas commettre afin de maximiser votre remboursement d’impôt.

Ne pas déclarer du tout ses revenus

De nombreux Canadiens sont anxieux lors de leur déclaration fiscale. Ce stress ne fait qu’augmenter à cause de la frustration engendrée par les calculs et les formalités administratives, liés au dépôt de cette déclaration de revenus et de retenues. Si vous êtes majeur et que vous percevez des revenus et que vous n’êtes pas rattaché au foyer fiscal de vos parents, alors vous ne pouvez pas vous dispenser de déclarer tous vos revenus. Vous devez comparer les renseignements indiqués sur les feuillets fiscaux à ceux fournis sur les relevés de placement ou d’autres pièces justificatives afin de s’assurer que ces renseignements sont exhaustifs et exacts. Ces feuillets T4 que votre employeur vous remet indiquent votre revenu pour l’année, mais ils n’incluent pas nécessairement tous les revenus gagnés. Si vous travaillez par exemple dans l’industrie des services, vos feuillets T4 ne comprennent pas les pourboires qui doivent être inclus dans votre déclaration de revenus.

Ne pas déclarer toutes les cotisations REER

Le REER est le sigle de Régime Enregistré d’Epargne Retraite. C’est en effet un mode de placement long terme destiné à compléter vos sources de revenus à la retraite. C’est un programme régi par le gouvernement et qui a pour effet principal de réduire ou plutôt retarder vos impôts et procure ainsi une économie d’impôt à court terme. Les contribuables qui n’ont pas encore déclaré des cotisations faites à leur REER avant le 2 mars 2013 doivent soumettre séparément le formulaire « Annexe 7 – REER – Cotisations inutilisées, transferts et opérations dans le cadre du RAP ou du REEP » avant de demander une déduction pour une cotisation effectuée antérieurement.

Omettre des crédits et des déductions auxquels vous avez droit

Beaucoup de canadiens ne sont pas au courant des déductions et des crédits d’impôts auxquels ils sont admissibles. Alors qu’il est important de vérifier si une dépense est déductible ou non. Ou bien si un crédit est admissible ou pas avant de les inclure dans une déclaration de revenus. Cette erreur peut vous coûter le refus d’accorder la déduction par l’Agence du revenu du Canada (ARC). Pour cela, assurez-vous de bien vous renseigner sur les critères d’admissibilité des déductions et des crédits sur son site auprès de l’ARC. Sachez toutefois aussi que, si vous vous êtes marié, si vous avez eu un enfant ou si vous avez acheté une maison, ces événements peuvent avoir un impact sur votre remboursement d’impôt.

Sous-évaluer ses revenus

S’il arrive souvent que certaines personnes mal intentionnées essayent de tromper l’administration fiscale, par contre d’autres sans forcément l’être, peuvent omettre de déclarer certains revenuscomme une prime exceptionnelle, une indemnité pour laquelle vous pensiez être exonéré. Par exemple, pour les impositions des années précédentes, vous pensez être passé à côté d’un crédit d’impôts ou d’un remboursement dont vous auriez pu bénéficier. Vous pouvez remonter jusqu’à 10 ans et faire une demande d’ajustement. Par ailleurs, si vous avez essuyé des pertes sur vos investissements, le préciser dans votre déclaration d’impôts peut vous aider car, il est possible de réaliser de bonnes économies. À propos des pertes, vous pouvez obtenir un prêt d’argent rapide pour redémarrer vos activités.

Envoyer votre déclaration en retard

Il y a une date limite pour envoyer votre déclaration de revenus et l’envoyer au dernier moment pourrait vous coûter cher. Cela peut paraître évident et pourtant, nombreux sont les contribuables à se ruer dans les bureaux de Poste ou au centre des Impôts au soir de l’échéance déclarative. Agissez en temps opportun. Assurez-vous d’envoyer votre déclaration avant la date limite afin d’éviter des pénalités et des frais d’intérêts. N’attendez pas la dernière heure pour renseigner le fisc. Ceci ne vous apportera que du stress et vous ne prendrez peut-être pas les bons arbitrages.