Quelle est la différence entre une lampe de luminothérapie et un simulateur d’aube ?

de | 4 janvier 2018

L’intérêt thérapeutique de la lumière n’est pas chose récente. Né en 460 avant Jésus Christ, Hippocrate se réfère à la luminothérapie dans ses écrits sous le terme d’héliothérapie pour ses bienfaits pour la santé de l’homme. La luminothérapie est aujourd’hui considérée comme une branche de la médecine. En vous rendant sur http://lumino-therapie.fr/, vous en saurez davantage.

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

Faisant partie de la famille des photothérapies, la luminothérapie est une thérapie naturelle encore appelée luxthérapie (Lux signifie lumière en latin). On pourrait dire que la luminothérapie est simplement la thérapie de la lumière ou par la lumière. Elle consiste à exposer l’organe chargé de la vision ou autrement dit l’œil, à une lumière particulière. Cette lumière est « dite visible » par ricochet ne contenant pas d’infrarouge et d’ultraviolet. Elle est utilisée dans le but de garantir une grande sécurité des yeux dans le traitement. La luminothérapie est aussi considérée comme un traitement dans le domaine de la médecine douce.  Elle consiste à agir sur une sécrétion hormonale appelée mélatonine pour réguler le rythme biologique de l’être humain. Elle joue aussi sur une glande située au centre du cerveau appelée glande pinéale. Elle permet de lutter de manière très efficace contre un grand nombre de maux liés au sommeil. La luminothérapie peut être pratiquée n’importe où. Il faudrait s’assurer que le matériel soit juste disponible et sans danger. Il doit se faire aussi par un spécialiste. Les séances de luminothérapie doivent généralement avoir lieu le matin pour que le patient puisse bénéficier de leur pleine efficacité. Dès fois cela peut se faire à d’autres moments de la journée, tout cela dépend du problème à traiter. Il faudra exposer ses yeux à la lumière durant un moment (une demi-heure à deux heures) en fonction de l’intensité de la lampe de la luminothérapie. La plupart du temps, avec une lampe capable de produire 10 000 LUX, une séance de luminothérapie d’environ 30 minutes pourrait suffire au patient pour se sentir mieux. Par contre, avec une lampe de 5000 Lux, on pourrait aller jusqu’à une heure pour une séance de luminothérapie. Il faut donc noter que la durée de la séance de la luminothérapie dépend de la capacité de la lampe.

Qu’est-ce qu’un simulateur d’aube ?

Un simulateur d’aube est un appareil de luminothérapie. Comme son nom l’indique, il permet de simuler la lumière de l’aube dans le but de faciliter votre réveil. Ce dernier éclaire le lieu dans le but de réveiller le concerner en douceur. D’autres simulateurs d’aube ont aussi une fonction de simulation de crépuscule. Contrairement à la simulation d’aube qui augmente progressivement la lumière pour aider au réveil, la simulation de crépuscule diminue progressivement la lumière dans le but de créer une atmosphère propice au sommeil. Le simulateur d’aube permet de lutter contre les maux provoqués par un dérèglement de l’horloge tels que la dépression, le stress ou l’anxiété. La lumière émise par le simulateur d’aube a un effet sur la rétine de l’œil. L’intérêt principal du simulateur d’aube est que celui-ci aide à se réveiller de manière naturelle et non agressive comme un réveil matin.  Il agit aussi sur l’horloge biologique et l’harmonise.

Quelle est la différence entre le simulateur d’aube et la lampe de la luminothérapie ?

Le simulateur d’aube est un excellent appareil de la luminothérapie. Toutes fois il est important de faire remarquer qu’il est différent des lampes de la luminothérapie même si ils sont tous les deux des éléments de la luminothérapie. Le simulateur d’aube aide à se réveiller de manière progressive autrement dit en douceur. Il est différent de la lampe de la luminothérapie dont la mission principale est de soigner la dépression hivernale. Il faut aussi noter que la puissance d’une lampe de luminothérapie est de 10 000 lux or celle d’un simulateur d’aube est comprise entre 150 et 300 lux ; ce qui déjà les empêche de jouer le même rôle. Le simulateur d’aube permet de réguler l’horloge biologique en aidant notre organisme à se synchroniser avec le jour et la nuit. Elle permet de mieux nous réveiller en simulant l’aube et de mieux nous endormir en simulant le coucher du soleil. La lampe de la luminothérapie permet de lutter contre les maux liés au manque de lumière surtout en période hivernale. Quand la lumière a une intensité inférieure à 2000 LUX, l’organisme de l’être humain commence à secréter la mélatonine. Cette dernière cause de nombreux troubles à savoir la fatigue, la dépression, etc… l’exposition à une lampe d’une intensité importante, particulièrement étudiée pour cette thérapie, aide à empêcher la sécrétion de la mélatonine et par ricochet permet à l’organisme de retrouver son rythme normal.