Quelles sont les plus belles gorges dans les Pyrénées Orientales ?

de | 30 août 2018

Dans la région de l’Océanie, les Pyrénées Orientales se présentent comme l’un des plus beaux départements. Si vous projetez un séjour dans cette partie de la France, opter pour un camping 3 étoiles dans les Pyrénées Orientales est la solution idéale. Vous pourrez en profiter pour faire un peu de tourisme et visiter les plus belles gorges que regroupent les Pyrénées Orientales.

Les Gorges de Galamus

Visiter les Gorges de Galamus, c’est assister au somptueux spectacle qu’offrent la chute d’eau et les roches en calcaire. En effet, dans les profondeurs de la vertigineuse Gorges de Galamus, vous aurez l’occasion de contempler la ‘’ rivière des aigles ‘’ couler. Il s’agit d’un petit fleuve côtier encore connu sous le vocable d’Agly. Alimentée par plusieurs sources, la ‘’ rivière des aigles ‘’ vient s’accumuler dans les entrailles de la Gorges, creusant ainsi dans les roches en calcaires. Vous pouvez effectuer votre visite à pied tout en profitant des beaux paysages qui entourent la Gorges. C’est un magnifique panorama qui s’offre à vous à l’entrée.

On y découvre la petite chapelle ‘’ Priez sans cesse ‘’ qui surplombe un paysage vert, des cascades et des ‘’ marmites‘’ qui font office de bassins naturels. De plus, vous constaterez aisément l’existence de certaines maisons fixées à la paroi rocheuse. Enfin, vous pouvez vous balader sur la splendide route qui serpente le long de la paroi rocheuse. Toutefois, faites attention à la marche pour ne pas avoir le vertige.

Les Gorges de la Fou

Pendant l’été où règne le beau temps, visiter les Gorges de la Fou reste un grand privilège. Considéré comme l’une des plus belles Gorges que possède la ville les Pyrénées Orientales, on retrouve ce lieu d’intérêt à 2 km d’Arles-sur-Tech. C’est tout simplement l’endroit idéal à voir si vous êtes fatigué des sites où règne une chaleur intense. En effet, les Gorges de la Fou dégagent une température de moins de 16°, de quoi profiter d’une visite sans stress. On y découvre d’ailleurs un profond rocher de 205 mètres et de 1739 mètres de long. Et pour l’anecdote, il s’agit du résultat de milliers de siècles du torrent de la Fou.