4 solutions pour sécuriser son système de communication

de | 12 février 2018

Les messages aussi bien que les communications vocales qui sont effectuées au sein d’une entreprise sont confidentiels. Il est donc nécessaire pour chaque entreprise de sécuriser son système de communication interne contre les attaques. Il en va de même pour les communications entre les serveurs de l’entreprise. Développer un système de sécurité peut parfois être complexe selon la configuration de votre entreprise.

Sécuriser vos messages

L’utilisation d’une cryptographie à clé publique ou privée ainsi que des certificats reste la meilleure façon de sécuriser le contenu de vos messages. C’est d’ailleurs ce que recommandent les normes SAML. Cette méthode est avantageuse pour une entreprise qui collabore avec des partenaires externes. En effet, ils peuvent s’échanger des paires de clés (publiques et privées) ou des certificats, ce qui leur permettra de signer, valider, chiffrer, et déchiffrer des messages.

Sécuriser le transport des informations

Sécuriser les messages, c’est bien ; mais sécuriser aussi le transport de ces messages, c’est encore mieux. Le fait de sécuriser le transport de vos données vient renforcer le système de sécurité déjà mis en place au niveau du contenu des messages. Pour cela, l’utilisation d’une connexion de type SSL (Secure Sockets Layer) avec authentification sur le serveur s’avère très utile.

Penser à la création d’un magasin de clé et certificats

Il faut rappeler que pour la protection du contenu des messages ainsi que du transport des messages, il était nécessaire d’utiliser des clés et certificats. L’utilisation de ces clés nécessite l’application d’un processus général lors de leur création. Il en va de même pour la création des magasins de clés, lesquels permettent de les stocker en lieu sûr.

Renforcer la sécurité de la téléphonie sur IP d’entreprise

Vous pouvez envisager une solution téléphonie IP privée. Ici, il est important de chiffrer la voix via le protocole SRTP. Avant d’en arriver là, il faut d’abord configurer le téléphone avec une adresse IP statique ou dynamique. Cette méthode concerne en particulier les entreprises qui communiquent avec des collaborateurs externes. Il est plus facile d’intercepter les flux et de copier les trames à l’aide d’un snifer relié au commutateur Ethernet. Pour éviter cela, le serveur de communication en charge de la gestion de la téléphonie IP doit posséder plusieurs niveaux de protection contre d’éventuelles menaces. Il s’agit entre autres du VLAN dédié à la voix, le pare-feu…