Fabrication : 5 solutions pour optimiser vos coûts de revient

de | 5 avril 2019

Tout chef d’entreprise doit savoir d’où vient sa rentabilité. Il doit donc connaître le coût de revient de ses produits pour déterminer le prix de vente le plus juste ou de ses services pour facturer au bon taux horaire. De la marge réalisée dépendra l’avenir de l’entreprise. Comment l’augmenter sans impacter forcément le prix de vente et rester compétitif ?

Calculez le coût de revient

Commencez par identifier vos charges et classez-les dans les catégories adéquates : charges directes, indirectes, variables, fixes. Les charges indirectes sont généralement affectées aux secteurs de production.

 Par exemple, pour une entreprise commerciale, le coût de revient est égal au coût des achats des marchandises auxquels on ajoute les coûts de distribution et les autres charges de l’entreprise (loyer, charges salariales, impôts, coûts de gestion, de publicité…). Dans l’industrie, il faudra prendre en compte les coûts de production (coûts de la matière première, coûts de fabrication, de distribution… et charges de l’entreprise). Pour du service, on retiendra le total des charges directes (3 employés à temps plein par exemple) et le total des charges indirectes, le tout fractionné en tarif horaire.

C’est seulement à partir de là que vous pourrez fixer votre prix de vente incluant votre marge. Il n’y en a pas si le prix de vente couvre seulement le coût des charges. On appelle cette situation le point mort.

 Engagez une réflexion en fonction du résultat

En l’absence de marge, engagez une réflexion en réfléchissant à :

  • Une meilleure organisation de la production en analysant le turn-over des salariés, les sous-emplois, le recours à l’externalisation, les temps partiels ou complets, le congédiement ou l’embauche ;
  • Une amélioration des processus de gestion : la renégociation des achats avec les fournisseurs, une meilleure gestion logistique, un système de facturation plus performante avec une bonne gestion des impayés pour améliorer la trésorerie et diminuer les frais bancaires ;
  • Une étude de marché pour évaluer le prix de vente par rapport à votre concurrence ;
  • L’optimisation des processus de fabrication, par exemple dans l’usinage,  étudier les atouts d’une impression 3d pour gagner du temps,  moderniser vos équipements, former vos salariés…
  • La mise en place d’un tableau de bord pour suivre et contrôler l’efficacité des actions mise en place.

Sans le calcul du coût de revient, votre entreprise naviguera à vue et son avenir sera incertain. Au besoin, faites réaliser un audit par un expert extérieur à l’entreprise.